• WHITESNAKE - Bruxelles ("Forest National"), 1er décembre 2015

    Forest National rouvrait ses portes ce 1er décembre pour accueillir David Coverdale et son tout puissant Whitesnake. La salle était toutefois limitée à sa version club. Le public présent qui avait osé braver la menace allait profiter d’une soirée inoubliable. {Report par David Sporcq - Photos : Phil de Fer}  

    Après que les Dead Daisies eurent réchauffé honorablement l’ambiance de leur hard rock’n’roll sans surprise, le Serpent Blanc teinté de pourpre pour l’occasion, se montra à nouveau digne de sa réputation. D’emblée, le groupe entre dans le vif du sujet en interprétant un « Burn » magistral. S’enchaînent rapidement « Love Ain’t No Stranger » et « Bad Boys ».

    David Coverdale - Forest National 2015

    David Coverdale : "Love Ain't No Stranger"  (© Phil de Fer 2015)

     

    Mais les fans de Deep Purle Mrk III et Mrk IV qui réclamaient des titres de cette époque depuis des lustres, allaient être servis par pas moins de cinq autres pépites du pourpre profond : « Keep On Moving », « Mistreated », « The Gypsy », « You Fool No One » et « Soldier Of Fortune ». Ce dernier interprété à la guitare acoustique sur le devant de la scène. Ces morceaux d’anthologie issus du dernier opus « The Purple Album » sont un magnifique hommage que Coverdale rend au groupe à qui il doit tout. Au cours du set, il fera également référence aux deux disparus Tommy Bolin et John Lord. Reprendre en live  ces hymnes intouchables était une prouesse que les musiciens actuels de Whitesnake  ont pu réaliser avec une grande maîtrise technique. Le tout gorgé de sensibilité et de respect pour le plus grand bonheur des anciens fans (bien présents) mais aussi des plus jeunes qui ont pu ainsi  enfin les découvrir en concert .

    Joel Hoekstra et Reb Beech - Forest National 2015

    Joel Hoekstra (ex-Night Ranger) et Reb Beach (© Phil de Fer 2015)

    Le show s’est poursuivi par les incontournables tels que « Gimme All Your Love », « Is This Love », « Fool For Your Loving », « Ain’t No Love In The Heart Of The City », “Here I Go Again” et « Still Of The Night » en rappel. Les premières notes de chacune des chansons provoquaient une clameur de satisfaction et d’approbation du choix de la set list.

    David Coverdale - Forest National - Décembre 2015

     

    David Coverdale, le maître (© Phil de Fer 2015)  

    Bien sûr, comme de coutume, chacun des musiciens a eu droit à son petit solo, véritable démonstration de leur talent respectif. Ces brefs interludes permettent à David Coverdale de changer de chemise et de revenir avec toute sa fougue caractéristique. Le chanteur n’a d’ailleurs rien perdu de sa superbe rassurant ses fans et médusant les plus sceptiques. La crinière ondulante, très en forme, il faisait tourbillonner son pied de micro dans les airs, le tournant régulièrement vers la fosse pour faire participer la chorale de Bruxelles. Ses danses sensuelles, ses clins d’œil, ses sourires de tombeur ont une fois de plus fait des ravages dans les premiers rangs. Quelques poignées de mains serrées, des signes sympathiques, la main sur le cœur, la bête de scène sait communiquer avec son public qu’il apprécie avec sincérité. Cette longue amitié continue. Il lèvera le verre de bière belge mis à sa disposition en louant les plaisirs de notre pays. Il placera aussi quelques mots en Français bienvenus.

     Tommy Aldridge - Forest National 2015

    Le fidèle Tommy Aldridge derrière son impressionnante batterie  (© Phil de Fer 2015)

     

    DC terminera ce set plus long d’un bon quart d’heure par rapport à son dernier passage à l’Ancienne Belgique en remerciant ses fans pour avoir eu le courage de venir malgré la menace terroriste et, en prononçant sa phrase désormais lourde de sens « don’t let anybody, ANYBODY make you afraid ». Ce qui lui vaudra une puissante et émouvante ovation des irréductibles ravis, conquis, comblés qui étaient venus ce premier jour de réouverture de la mythique salle de concert.

     Reb Beech - Forest National 2015

    Reb Beach dans sa position favorite (© Phil de Fer 2015)

     

    Merci Monsieur Coverdale pour cette magnifique soirée. En sortant, le service d’ordre était toujours de faction pour assurer notre sécurité et nous avoir permis cette insouciance. Que ces hommes et femmes soient convaincus de notre infinie reconnaissance. WE WISH YOU WELL !   

     

    WHITESNAKE - Forest National 2015


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :