• votre commentaire
  •  

     KISSIN' DYNAMITE

     Cartes sur table

    Voilà un groupe qui mélange les solos de Wolf Hoffmann et les attitudes forcenées d’Axl Rose à un sens scénique digne de Mötley Crüe. L’album Money, Sex & Power  va permettre à Kissin’ Dynamite de poursuivre une triomphale conquête de l’Europe après avoir ravagé son Allemagne natale. On annonce la venue de cette bande d’allumés talentueux en France avant la fin de l’année. A l’image du clip de Money, Sex & Power, ça va shooter. [Entretien avec Hannes Braun (chant) par Philippe Saintes - Photos : Phil de Fer + DR]

    Kissin' Dynamite

    Malgré cette évidente envie de délirer qui vous anime, peut-on voir un rapport entre le titre de l’album et les frasques de certains hommes politiques actuels ?

     J’ai lu en première page d’un célèbre magazine allemand, ces trois mots  « Money, Sex & Power » qui faisaient référence aux scandales sexuels en politique. Je crois avant tout que c’est un titre qui convient très bien au groupe puisque nous ne sommes pas des ascètes. C’est un peu la nouvelle image de Kissin’ Dynamite, plus heavy, plus baston, plus destroy.  

    Le CD est effectivement plus agressif que les deux précédents, quitte à désorienter votre public, non ?

    Le groupe a beaucoup tourné pour promouvoir Addicted To Metal et nous avons donc décidé de prendre notre temps pour lui composer un digne successeur. Je pense que « Money, Sex & Power » sera largement apprécié par les fans.  Il est plus percutant, plus entraînant que nos deux premiers albums. Il y a un tas de super morceaux là-dessus. Nous en sommes satisfait à 100%.  Kissin’ Dynamite a désormais trouvé son style.

    Hannes Braun (Kissin' Dynamite)

    Votre façon d’écrire à aussi évolué. Les textes sont plus travaillés.

     Chacun de nous a amené des idées pour l’album. Nous avons sélectionné les chansons qui y figurent avec notre producteur mais les textes ont été écrits par Andreas (Schnitzer, batteur). Il était en verve. Nos nouvelles compos sont tellement bonnes. « Club 27 » rend hommage aux artistes célèbres décédées à l'âge de 27 ans, Jimi Hendrix, Brian Jones, Jim Morisson, Janis Joplin ou Kurt Cobain. Le texte d’ « Operation Supernova » fait référence à la fin du monde ou l’apocalypse prévue par les Mayas en décembre 2012.

     « Dinosaurs Are Still Alive » est un clin d’oeil aux anciens, les groupes qui vous ont influencé, à commencer par Accept.

    Nous sommes des fans d’Accept depuis toujours. Udo Dirkschneider fait d’ailleurs une apparition sur Addicted to Metal. Le terme dinosaure est avant tout un compliment. Parmi nos références il y a aussi Scorpions, Mötley Crüe et Skid Row. Notre musique est en quelque sorte un mix entre le Heavy Metal allemand et le Sleaze Rock américain.

    Vous faites parties de la nouvelle scène  « Glam » européenne avec les Crazy Lixx, Crashdiet, Reckless Love, Wig Wam ou BlackRain. Aujourd’hui on parle effectivement de « Sleaze Rock » mais l’esprit des années ’80 est resté intact.

    Absolument. Il y a un véritable revival. L’idée est toujours la même, s’éclater et être libre de faire ce dont on a envie. Voici la nouvelle génération. L’avenir nous appartient ! 

    Ande Braun (Kissin' Dynamite)

    Vous avez un look extravagant qui donnerait une crise d’urticaire aux animateurs de radios commerciales.  

    On s’est toujours foutu de la mode et des tendances. Et c’est finalement ce que les gens aiment chez nous. Nous sommes certes très jeunes mais nous jouons un Hard Rock authentique. Nous sommes complètement morts de rires quand nous entendons les artistes qui passent en radio. Merde, il y a autre chose dans la vie que le top 50 !

    Qu’est ce qui vous a donné l’idée de la pochette : une pin-up assise à une table de jeu en pleine période de la prohibition ?

    Nous avons tourné deux clips extraits de l’album, « I’ll Be King » et  « Money, Sex & Power », dans ce dernier on incarne une bande de gangsters des années’ 30 jouant au poker dans un tripot, entourés de jolies « bunnies ».  A la fin de la partie, ça flingue dans tous les sens. On a voulu garder ce thème pour la pochette du CD.

    Kissin' Dynamite-Cover

    Un concert de Kissin’Dynamite est très chaud. Te sens-tu comme un acteur sur scène ?

    C’est un rôle de composition alors (il rit). Je suis une véritable pile électrique. Sur scène je peux libérer l’adrénaline qui est en moi. J’adore jouer pour être en contact avec le public. Les gens qui viennent à nos concerts ne doivent pas rester passifs et ne faire que regarder, il faut qu’ils participent. J’adore mettre de la vie dans la musique. Le nouveau show sera très puissant. On interprètera live pratiquement l’intégralité du nouvel album ainsi que les meilleurs morceaux des précédents.

    Tu ferais quoi, si tu gagnais le pactole ?

    Je m’offrirai une Ferrari. J’irai ensuite la crasher pour en acheter une autre (il se marre) !

    Ach so ! Et si Kissin’ Dynamite était le dernier groupe de rock’n’roll du monde ?

     

    KISSIN’ DYNAMITE – Money, Sex & Power

    AFM

    http://www.kissin-dynamite.de

       www.myspace.com/kissindynamiterocks 


    votre commentaire
  •  Metal Obs' 53 

     Download it NOW for free at www.metalobs.com


     
    Interviews : EUROPE, ACCEPT, KISSIN' DYNAMITE, Moonspell, High on Fire, Architects, Dying Fetus, El Caco, Kreator, Firewind, Cancer Bats, Six Feet Under,
    Dragonforce, Blaze Bayley, Emmure, God Forbid, Holy Moses, Paradise Lost...
     
    60 Reviews + LIVE REPORT 

     

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires