• 152.000 festivaliers au GRASPOP

    Graspop 2015

    © Phil de Fer

    Quelque 152.000 festivaliers ont célébré le 20e anniversaire du Graspop Metal Meeting (GMM) ce week-end à Dessel (Belgique) ont indiqué les organisateurs dimanche soir. 

    Le festival a célébré son 20e anniversaire comme il se doit. Sa popularité n'a cessé de croître au fil des ans. Si la première édition avait accueilli quelque 10.000 personnes en 1995, ce sont quinze fois plus de festivaliers qui ont foulé la plaine campinoise ce week-end. De jeudi à dimanche, une petite centaine de groupes se sont succédé sur cinq podiums. Le public, venu des quatre coins de l'Europe, a pu assister aux prestations des formations qui, pour la plupart, ont déjà des milliers d'heures de concert à leur compteur.

    Avec ses Conspirators et un chanteur Myles Kennedy particulièrement bien en voix, Slash a délivré vendredi un hard-rock traditionnel mais efficace, en glissant au passage quelques  tubes des Guns N' Roses (« Nightrain », « You Could Be Mine » et « Paradise City »).  Un autre ex-Guns N'Roses était présent au Graspop, en la personne de claviériste Dizzy Reed qui a humblement ouvert le festival avec son groupe The Dead Daisies. 

    Slash - Graspop 2015 

    Slash, l'un des bons shows du vendredi © Phil de Fer

    Vendredi toujours, Kiss a célébré son quarantième anniversaire en proposant les plus grands classiques de son répertoire ("Detroit Rock City", "Love Gun", "I Was Made For Loving You",...) devant un public ébahi par les jeux de scènes des musiciens maquillés, les effets pyrotechniques, les vapeurs et les canons à confettis. Marilyn Manson a ensuite clos la soirée dans un style minimaliste mais le garçon n'a rien pu faire après l'ouragan Kiss.

    Kiss - Graspop 2015

    Paul Stanley (Kiss) : "Creatures Of The Night" © Phil de Fer

    Guichets fermés
    Plus aucun ticket n'était disponible au guichet pour le samedi. Il s'agit d'une première dans l'histoire du festival. La venue de Slipknot a attiré la grande foule. Il fallait voir quelque 30.000 personnes massées devant la scène, s'asseoir et se lever comme un seul homme à l'appel de Corey Taylor, le leader et chanteur du groupe.

    Dimanche, 50.000 festivaliers ont assisté aux prestations de Scorpions et Faith No More, de retour après une absence de 18 ans. Motörhead a lui aussi assuré sa part du boulot grâce à un final explosif ("Ace Of Spades", "Overkill",...) qui a rappelé les plus belles années d'une carrière qui semble désormais sur le déclin, à l'instar de Lemmy, le leader du groupe britannique, particulièrement aminci à la suite de ses ennuis de santé.

    Source : BELGA  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :