•  GREAT WHITE

    Seconde jeunesse

     

    Qui a parlé de revenant ? Great White réapparaît avec un excellent album Elation et un nouveau chanteur. A la veille de la venue de ce bon vieux p’tit groupe de rock’n’roll blues en terre gauloise (le 12 octobre au Forum de Vauréal), une interview s’impose. [Entretien avec Michael Lardie (guitare/claviers) par Philippe Saintes - Photos : Frontiers Records]

     

    Great White

     

    Elation semble marquer la renaissance du groupe. Qu’est-ce qui a bien pu rallumer la flamme ?   

    Principalement l’envie de travailler sur du nouveau matériel. L’inspiration et la passion nous poussent vers l’avant. L’arrivée de Terry Ilous, notre nouveau chanteur, a également été un facteur important. C’est un compositeur inspiré et une personnalité très zen. Il a amené de la stabilité au sein du groupe.  

     

    Les titres ont-ils été écrits récemment ou avez-vous ressorti d’anciennes démos pour cet album ?  

      

    Toutes les chansons d’Elation ont été composées entre le mois de décembre 2011 et la fin des sessions d’enregistrement. Il y avait une énergie débordante en studio. Les commentaires  du public et des médias sont dithyrambiques. Ceux qui avaient annoncé que le groupe ne serait pas capable de produire un bon album sans Jack Russell, ont très vite revu leur jugement. Des jeunes fans qui viennent à nos concerts chantent les paroles des nouveaux titres, et pas seulement les refrains, c’est évidemment positif.

     

    Great White (2)

     

    Quid de la situation avec votre ancien frontman, Jack Russell ? On rappellera que ce dernier  avait entamé une procédure en justice contre le groupe afin de récupérer le nom de Great White.

      

    Pour nous l’essentiel est de jouer live, c’est le but premier d’un musicien. Je ne souhaite pas faire de commentaire avant la décision du tribunal mais je suis confiant, le bon sens l’emportera, comme toujours.

     

    Vous allez participer à la Monster of Cruise 2013 aux Bahamas.  Siroter un mojito en maillot de bain avec Queensrÿche, Tesla, Stryper, Saxon, Lynch Mob, Keel, Y&T, Lita Ford, les Quireboys et bien entendu  Great White devrait en réjouir plus d’un. 

      

    C’est une bonne idée. Ces croisières offrent un programme alléchant et unique aux amateurs de hard-rock. Nous sommes évidemment impatients de participer à cette déambulation en musique et en rock. Ce sera la fête pendant quatre jours.

      

    Elation

      

     

    GREAT WHITE – ELATION

    Frontiers Records / Harmonia Mundi

    www.greatwhiterocks.com


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :